Services de garde à 10$ : une lutte de longue date qui voit enfin un résultat

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, ainsi que le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, ont annoncé aujourd’hui la conclusion d’une entente très attendue sur les services de garde d’enfant.

Après presque un an d’attente, il s’agit d’une très bonne nouvelle pour les familles du Nouveau-Brunswick, et d’une petite victoire pour le mouvement féministe de la province, qui réclame des services de garde d’enfant abordables depuis plusieurs décennies. 

Ce matin, les deux gouvernements ont notamment annoncé des investissements qui permettront de diminuer de moitié les tarifs de services de garde d’ici la fin 2022, d’atteindre un taux de 10 $/jour d’ici deux ans, d’augmenter les salaires des éducatrices à la petite enfance et de créer 3400 nouvelles places. 

Nous nous réjouissons de cette annonce très attendue. Il s’agit d’un enjeu pour lequel nous nous battons depuis des décennies aux côtés d'autres intervenant·es, tous secteurs confondus. L’établissement d’un système de garde public et universel est essentiel pour atteindre l’égalité des genres, mais aussi pour garantir l’égalité des chances, particulièrement pour les personnes qui se trouvent à la croisée des oppressions. La prospérité à long terme de notre province ne repose pas que sur des facteurs économiques, mais sur la capacité des familles et des habitant·es du Nouveau-Brunswick à participer pleinement à la vie économique, sociale et culturelle de notre province. 

Le premier ministre Trudeau a également mentionné que la nouvelle entente comportait des dispositions sur les particularités de la province en matière de droits linguistiques, ce que nous demandions. Cela dit, aucun détail n’a été révélé sur le nombre de places en français prévu. 

« On espère que les choses continueront de progresser dans cette direction », souligne Monique Brideau, notre présidente. « On sent enfin que l’enjeu des services de garde commence à être reconnu pour ce qu’il est : indispensable pour l’atteinte d’une égalité réelle dans notre société. L’entente avec le gouvernement fédéral constitue un bon premier pas. Nous espérons maintenant qu’elle mènera vers la création d’un réel service public et universel de garde d’enfant.»

abonnez-vous à notre infolettre !

Tenez-vous au courant de nos dossiers et ne manquez pas nos actualités féministes.

Devenez membre !

Ajoutez votre voix à la nôtre. Devenir membre, c’est poser une action concrète pour faire avancer l’égalité des genres au Nouveau-Brunswick!

Devenir membre