Dossiers
Après 35 ans d'existence, le gouvernement a aboli le Conseil consultatif sur la condition de la femme du Nouveau-Brunswick (CCCFNB) au budget de mars 2011.

Le RFNB a tout de suite réagi à cette annonce (23 mars 2011) :

« L'abolition du Conseil consultatif sur la condition de la femme une décision inacceptable pour les femmes du Nouveau-Brunswick. Le Premier ministre brise ainsi sa promesse électorale de travailler davantage avec le Conseil consultatif sur la condition de la femme. Nous demandons au Premier ministre de revoir sa décision » a déclaré Estelle Lanteigne, présidente du Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick (RFNB) à l'époque.

« Il est faux que les fonctions et les ressources du Conseil consultatif seront transférées à la Direction des questions féminines du gouvernement. La Direction effectue un travail crucial, mais ne peut pas remplir la fonction indépendante du Conseil consultatif. Si le Conseil est aboli, nous n'aurons plus d'information et d'analyse indépendante sur la condition des femmes au Nouveau-Brunswick, il faudra simplement se fier à ce que le gouvernement nous dira. Pour ce qui est de la réallocation des ressources, seulement 76 000 $, c'est-à-dire 18 % du budget total, seront transférés à la Direction des questions féminines » a ajouté Madame Lanteigne.

« Le gouvernement dit vouloir que ses actions soient efficaces et efficientes. Comment pourra-t-il comprendre l'impact de ses actions sur sa population s'il n'a pas accès à des données sur les femmes, qui représentent 51 % de celle-ci? » conclut Madame Lanteigne.

Rôle du Conseil consultatif sur la condition de la femme du Nouveau-Brunswick

Le Conseil consultatif sur la condition de la femme du Nouveau-Brunswick a été créé en 1977. Le rôle du Conseil est de porter à l'attention du gouvernement et du public les questions qui intéressent et préoccupent les femmes, et de donner son avis au Ministre, selon la loi qui l'a créé. Ce mandat lui a été confié par les femmes de la province.

La voix des femmes au Nouveau-Brunswick

6 décembre 2012- 35 ans après le premier CCCFNB 

À la veille du 35e anniversaire du premier Conseil consultatif sur la condition de la femme du Nouveau-Brunswick (CCCFNB), moins de deux ans après son abolition, le Comité ad hoc pour un conseil sur la condition de la femme accueille favorablement les efforts de la Ministre responsable des questions féminines afin de redonner aux femmes de la province une voix indépendante.

En effet, la ministre responsable des questions féminines, Marie-Claude Blais, annonçait la semaine dernière la mise en place d'un groupe de travail, dont le mandat est de présenter des recommandations au gouvernement provincial pour assurer que la voix des femmes soit entendue.

« Il s'agit d'un développement positif suite à l'abolition, en 2011, du CCCFNB et nous avons espoir que nos demandes seront réellement prises en considération » affirme Jeanne d'Arc Gaudet, porte-parole du Comité ad hoc. Ce regroupement représente des gens de la communauté qui désirent préserver les fonctions de l'ancien Conseil consultatif. « Nous sommes ouvertes à ce qu'un nouveau mécanisme soit mis en place pourvu que celui-ci ait le mandat et les moyens d'atteindre les mêmes objectifs ».

« Même si les droits des femmes ont enregistré plusieurs avancées dans les derniers 35 ans, il est toujours aussi important pour elles d'avoir une voix indépendante qui avise le gouvernement » a fait remarquer Jeanne d'Arc Gaudet.

Il y a 35 ans, le 8 décembre 1977, le premier CCCFNB était nommé. Le but de cet organisme était d'aviser le gouvernement en recommandant des lois, des politiques et des pratiques, de sensibiliser la population, ainsi que de mener des recherches en vue d'atteindre l'égalité entre les femmes et les hommes du Nouveau-Brunswick.

L'abolition du CCCFNB au printemps 2011 avait semé la consternation dans la population.
                                                                                                                -30-



Le groupe de travail a publié un 
rapport à l'hiver 2013 effectuant des recommandations à la ministre responsable de l'égalité des femmes.

Suite à la publication de ce rapport, le gouvernement a annoncé la création du 
Forum de concertation : La voix des femmes en mai 2013.

Voici la réaction du RFNB à cette nouvelle : 


Le RFNB accueille favorablement la création d'une nouvelle voix indépendante 

FREDERICTON, 31 mai 2013 – Les femmes du N.-B. auront à nouveau une voix indépendante responsable d'aviser le gouvernement et d'informer la population sur les enjeux qui les touchent.

Le Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick (RFNB) estime que c'est un pas important dans la bonne direction :

« Nous accueillons favorablement l'annonce de la ministre Blais portant sur la création d'une voix indépendante qui a le mandat d'aviser le gouvernement et d'informer la population sur les enjeux des femmes. La reconnaissance renouvelée de ce besoin de la part du gouvernement est importante pour les femmes du Nouveau-Brunswick » explique la présidente du RFNB, Sylvie Morin.

Le modèle proposé du forum de concertation émane en effet d'un Groupe de travail auquel siégeait le RFNB.

« Il faudra cependant rester vigilantes et assurer que le nouveau mécanisme ait les ressources nécessaires pour remplir son mandat » affirme la directrice générale du RFNB, Sarah Leblanc.

Depuis deux ans, des femmes et des groupes de femmes de la province, dont le Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick (RFNB), on mené une lutte pour un remplacement du Conseil consultatif sur la condition de la femme du Nouveau-Brunswick (CCCFNB). L'abolition du CCCFNB en mars 2011 avait semé la grogne dans la province.

                                                                                                                 -30-



Les 
membres du Forum furent annoncé à l'hiver 2014. 

Depuis ce temps le Forum de concertation : Voix des femmes travaille à établir des normes pour le fonctionnement de l'organisme. Nous sommes d’avis que son financement devra être augmenté rapidement pour qu’il puisse atteindre ses objectifs.


Voici les informations pour contacter le Forum de concertation : Voix des femmes 

Édifice Sartain MacDonald
551 rue King, Suite 103
Fredericton NB
E3B 1E7

Téléphone : 506.462.5179
Fax : 506.462.5069
Courriel :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Voir le  
site web du Forum.