La 5e édition du Sommet des femmes s'est tenue du 17 au 19 aout 2014 dans la région de l'Acadie des terres et forêts, soit les régions Victoria, Restigouche et Madawaska au Nouveau-Brunswick, la région d'Aroostook au Maine et la région du Témiscouata au Québec. Ainsi, trois régions de périphéries, trois extrémités s'unissaient pour orir aux femmes de l'Acadie, du Canada et du Monde, un temps pour célébrer, échanger, se concerter et agir.

Télécharger le PDF.
Edmundston (N.-B.) – Le Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick (RFNB) a procédé aujourd’hui au lancement des Actes du Sommet des femmes, évènement qui s’est déroulé du 17 au 19 août 2014 à Edmundston (NB), dans le cadre du Congrès mondial acadien.

«C’est avec une grande fierté que le Regroupement féministe du N.-B. a reçu le mandat d’organiser le 5e Sommet des femmes. Ce fut un honneur de mettre sur pied cet évènement d’envergure comme partie prenante du Congrès mondial acadien 2014, et ce, avec l’aide précieuse de femmes des trois régions hôtesses de l’Acadie des terres et des forêts. », a indiqué Mme Sylvie Morin, présidente du RFNB et du comité organisateur du Sommet des femmes.

Au cours du Sommet, plus d’une vingtaine d’activités incluant des ateliers, des tables rondes, de grandes jasettes, des cercles de la parole et d'autres formes d'activités ont permis aux participantes d'échanger, de se concerter, de célébrer et d'agir autour du thème "Partout, les femmes décident... les femmes agissent!"

Victoire pour le mouvement des femmes du Nouveau-Brunswick

MONCTON – Le Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick (RFNB) salue la décision du nouveau gouvernement de modifier le règlement 84-20 afin d'améliorer l'accès à l'avortement dans la province.

« C'est une victoire pour les femmes du Nouveau-Brunswick, indique Sylvie Morin, présidente du RFNB. Nous désirons féliciter le premier ministre d'avoir tenu son engagement en ce qui a trait à l'amélioration de l'accès à l'avortement dans la province. »

COMMUNIQUÉ
Le 14 novembre 2014

MONCTON – Le Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick (RFNB) est fier d'annoncer la nomination de sa nouvelle directrice générale, Amély Friolet-O'Neil.

Le comité de sélection fut impressionné par le parcours de la jeune femme originaire de la Péninsule Acadienne, en particulier par son leadership, sa vision et son sens de l'analyse. Son expérience au sein du milieu associatif acadien lui a permis de développer des aptitudes en relations politiques. Celle-ci et l'expérience acquise dans la fonction publique constituent des atouts considérables pour l'organisme.

La SANB et le RFNB font le point sur la représentation des genres dans la gouvernance acadienne.

RFNBLogo logo sanb



MONCTON – La Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick et le Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick sont d’avis qu’il y a encore une sous-représentation des femmes dans les conseils d’administrations des grandes institutions acadiennes.

Dans la recherche effectuée par le Comité pour l’égalité entre les femmes et les hommes de la SANB en hiver 2014, nous avons été étonnés de voir le pourcentage de femmes dirigeantes de certaines institutions, comme la Fédération des caisses populaires acadiennes, qui compte aucune femme sur son conseil d’administration. 

Selon la directrice générale du RFNB Sarah LeBlanc : « C’est un problème auquel les institutions francophones et acadiennes doivent être sensibilisées. Ces institutions devraient aussi se donner des objectifs pour remédier à la situation. »

Le RFNB et la SANB veulent mettre l’emphase sur la nécessité d’agir pour assurer une représentation plus juste des genres dans la gouvernance acadienne. Plusieurs moyens d’actions sont possibles pour améliorer la situation et la SANB veut promouvoir ces actions.