Pour diffusion immédiate





logoRFNB

COMMUNIQUÉ DE PRESSE


Le RFNB attend les détails de l’accord bilatéral sur les services d’apprentissage et les services de garde



Moncton, le 30 août 2017 – Le Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick (RFNB) accueille favorablement l’annonce du gouvernement du Nouveau-Brunswick sur l’investissement dans les services de garde. Le RFNB salue la décision du gouvernement Gallant de choisir d’investir dans la collectivité en proposant un système de garde abordable, de qualité et inclusif.
 
« Cette volonté politique montre des signes encourageants au sujet de l’importance de l’investissement public au sujet des services de garde dans la province. Toutefois, le gouvernement actuel doit appliquer des actions concrètes afin de créer un système de garderie public, accessible et viable, tel qu’énoncé dans le rapport de la Commission d’étude sur les services de garde », souligne Maryse Nadeau, présidente du RFNB.
 
Le RFNB souhaite que le gouvernement adopte une structure collaborative en travaillant de concert avec les personnes impliquées dans le secteur de la petite enfance afin de créer et d’offrir un programme de service de garde qui répond aux besoins et aux attentes des familles néo-brunswickoises.
 
« L’investissement dans les services de garde s’avère un vecteur essentiel pour soutenir la conciliation travail-famille, pour favoriser l’insertion des femmes sur le marché du travail, leur pleine participation dans les sphères décisionnelles et pour l’atteinte d’une réelle égalité », rappelle Nelly Dennene, directrice générale du RFNB.
 
Pour le RFNB, plusieurs détails demeurent à être précisés quant à l’accord bilatéral annoncé plus tôt ce matin et espère que le gouvernement fournira les efforts nécessaires à la mise en œuvre d’initiatives concrètes pour effectuer une transition graduelle vers un service de garderie sans but lucratif et universel en milieu rural et urbain qui respecte la dualité linguistique.
Voici les recommandations du RFNB :
 
·         Définir clairement les critères d’abordabilité afin de s’assurer que toutes les familles du Nouveau-Brunswick puissent en bénéficier par l’établissement d’un plafond des frais pour les parents ;
·         Améliorer les salaires et les conditions de travail pour les éducatrices qui œuvrent dans le domaine des services de garde, qui rappelons-le, demeure un secteur à prédominance féminine ;
·         Mettre en œuvre la politique d’inclusion et l’offre de service de garde en français.
-30-
 
Le Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick (RFNB) a pour mission de faire valoir les intérêts des femmes francophones du Nouveau-Brunswick dans toute leur diversité, de faire de l’action politique revendicatrice et de se mobiliser pour la défense et la promotion des droits des femmes, à partir d’une analyse féministe.




Pour information :

Nelly Dennene, directrice générale
Regroupement féministe du N.-B.
(506) 381-2255
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.